Séjours et Voyages en France

Copyright: PA Media

Il y a un désaccord en Écosse sur un engagement du gouvernement à faire vacciner complètement les personnes âgées de 40 à 49 ans.

Le mois dernier, le premier ministre Nicola Sturgeon a déclaré au parlement écossais que “d’ici le 26 juillet, nous prévoyons d’avoir administré une deuxième dose à tous les 40 à 49 ans”.

Cette date limite était aujourd’hui – mais les chiffres montrent que près d’un quart de ce groupe d’âge n’a toujours pas reçu deux doses.

Les partis d’opposition ont critiqué le gouvernement écossais pour ne pas avoir tenu sa promesse.

Mais Sturgeon a répondu, déclarant à l’agence de presse PA que l’objectif du gouvernement était d’offrir les premières doses, et non de les fournir, d’ici le 26 juillet.

“Je pense qu’il est important que nous traitions des faits et non de la politique enfantine, ce qui n’est pas ce que nous devrions faire pour le moment”, a-t-elle déclaré lors d’une visite lundi.

“Aucune cible de vaccination n’a été manquée et ce n’est pas une opinion, c’est un fait.

“Ce dont nous nous sommes fixés l’objectif était d’offrir, désormais, la première dose du vaccin à chaque adulte, à toute personne de plus de 18 ans, et deux doses à la tranche d’âge de plus de 40 ans.

“Ces objectifs ont été atteints, tout le monde dans ces groupes d’âge a eu ces offres et ces rendez-vous. Les taux de participation sont très élevés par rapport aux normes de tout programme de vaccination précédent.”

L’Écosse a également annoncé 1 000 nouveaux cas de coronavirus et aucun autre décès. Dimanche, 475 personnes étaient hospitalisées avec Covid, selon les chiffres.