Comparateur de location de voitures



Motus, l’entreprise de véhicules d’Imperial Holdings qui a été dégroupée et cotée séparément sur le JSE, est en train de réduire la taille de ses effectifs d’environ 2 000 personnes grâce à un processus de retraite anticipée et de réduction des effectifs qui coûtera à l’entreprise entre 120 millions de rands et 140 millions de rands.

Cela fait partie des mesures qu’il prend pour réduire l’impact négatif de Covid-19 et le verrouillage des activités du groupe et atténuer le risque commercial.

Le PDG de Motus, Osman Arbee, a déclaré mardi que la majorité des personnes concernées se trouvaient dans les commerces de détail et de location de voitures de l’entreprise.

La pandémie et le verrouillage de Covid-19 ont également contraint Combined Motor Holdings (CMH) à prendre des mesures drastiques.

La location de voiture est durement touchée

Le PDG de CMH, Jebb McIntosh, a déclaré mardi que le segment de location de voitures de CMH présente l’exposition au risque la plus élevée du groupe, ajoutant qu’il a été le plus touché le plus tôt, est le plus gravement touché et est probablement le plus lent à revenir à une certaine forme de normalité.

McIntosh a déclaré que l’effectif a été réduit de 15% et qu’une nouvelle réduction de 15 à 20% est prévue au cours des prochains mois.

Arbee a déclaré que Motus a également réduit la taille de son parc de location de voitures de 7 000 véhicules et a fermé 20 de ses 100 sites de location de voitures.

Il a dit qu’il n’y a pas d’entreprise de location de voitures et que l’industrie de la location de véhicules n’achète aucune voiture. Motus prévoit de rationaliser l’empreinte de ses concessionnaires, ce qui aura un impact sur un maximum de 10 concessionnaires.

Il a déclaré que 536 000 véhicules avaient été vendus en Afrique du Sud en 2019 et avant la pandémie de Covid-19, il était prévu qu’entre 500 000 et 510 000 véhicules seraient vendus cette année.

Cette projection a depuis été réduite à entre 375 000 et 400 000 véhicules, les ventes au secteur de la location de véhicules représentant la plus grande partie de la réduction.

«En règle générale, la flotte de l’industrie de la location de voitures [stocks] en juillet, août et septembre, mais cela ne se produit pas cette année », a-t-il déclaré.

Arbee a déclaré que les ventes de véhicules neufs devraient augmenter entre 425 000 et 450 000 véhicules l’année prochaine, ce qui comprend environ 30 000 unités de location de voitures.

Dépenses et acquisitions reportées

Il a ajouté que Motus a reporté les dépenses en capital non engagées et non critiques, réduit les coûts partout où cela est possible, ne procédera à aucune acquisition avant la fin du mois de décembre pour stabiliser ses flux de trésorerie dans le nouvel environnement et ne versera aucun dividende ou effectuer des rachats d’actions cette année civile.

L’an dernier, Motus a ouvert un centre de distribution à Shanghai en Chine et prévoyait d’investir jusqu’à 500 millions de rands dans l’acquisition de participations dans quatre ou cinq activités de pièces de rechange en Chine et d’étendre sa représentation de marque et sa présence dans les concessions de passagers au Royaume-Uni et en Australie.

Arbee a déclaré que rien ne se passerait au Royaume-Uni et en Australie cette année et bien qu’ils étaient encore très désireux de finaliser les acquisitions en Chine, Motus n’a pas pu faire d’acquisitions avant décembre.

“Nous allons en examiner un ou deux, mais ils seront très probablement effectifs à partir de janvier, car en termes de covenants bancaires, nous ne pouvons acheter aucune entreprise importante. L’autre chose est que nous ne voyageons pas pour le moment et que nous ne pouvons examiner aucune entreprise en Chine », a-t-il déclaré.

Motus prévoit une baisse de 70 à 80% du bénéfice par action entre 200c et 300c de l’année à juin, contre 1 009 cents l’année précédente.

Cela comprend de R200 millions à R300 millions d’éléments ponctuels tels que les coûts de réduction des dépenses, les impôts différés et les dépréciations de baux résultant de la crise économique actuelle causée par Covid-19.

Réduction des effectifs et mise en veilleuse

McIntosh a déclaré que la réduction des effectifs de la flotte de location de voitures de CMH devrait prendre de trois à quatre mois et sera accompagnée d’une mise en veilleuse des véhicules à faible kilométrage qui sont prêts à être utilisés dans une nouvelle saison.

Il a déclaré que le parc de voitures de location avait été réduit de près de 15% au cours des deux derniers mois et qu’il devrait être encore réduit de 2 à 3% par semaine lorsque les affaires reprendront jusqu’à ce que le niveau optimal soit atteint.

Cependant, McIntosh a déclaré qu’il n’était toujours pas clair quel serait ce niveau optimal.

Il a déclaré que les coûts variables, qui représentent une part importante des dépenses totales du groupe, devraient diminuer parallèlement à la baisse des revenus, et que les coûts des employés – la plus grosse dépense du groupe – devraient diminuer d’environ 40% à court terme «après la réalisation une malheureuse réduction des effectifs et des réductions temporaires de salaire ».

“Une fois que les salaires sont revenus aux niveaux d’avant le verrouillage, l’impact est une réduction à long terme attendue entre 20% et 25%”, a-t-il déclaré.

McIntosh a ajouté que le groupe a un bilan solide avec des liquidités importantes, ce qui assurera sa pérennité future et lui permettra de rebondir et de gagner des parts de marché dans un secteur de la distribution automobile qui comptera sans doute moins d’acteurs suite aux événements des derniers mois.

«Il y aura, sans aucun doute, de nombreuses pertes commerciales à la suite de la perturbation des échanges causée par le verrouillage.

«Un certain nombre de petites entités ont été à la pointe de la finance après cinq ans de faible croissance économique, et cet événement pourrait être le point de basculement. Cela pourrait, indirectement, conduire le groupe à gagner des parts de marché », a-t-il déclaré.

CMH a annoncé mardi une réduction de 10,8% du bénéfice par action global à 254,8 cents de février à février, contre 285,5 cents l’année précédente.

L’exercice du groupe s’est terminé avant l’annonce du verrouillage de Covid-19.

Le chiffre d’affaires est resté stable à 11,15 milliards de rands mais le résultat d’exploitation s’est détérioré de 7,1% à R417,28 millions contre R449,38 millions.

McIntosh est déçu de la baisse du bénéfice par action global.

Il a déclaré que le segment de la vente au détail d’automobiles avait subi une baisse de 19,2% de ses bénéfices, qui était principalement due à la pression de l’augmentation des frais généraux contre un chiffre d’affaires stable et une marge bénéficiaire brute.

McIntosh a déclaré que le volume total des ventes de véhicules neufs avait diminué de 7%, contre une baisse du marché national des ventes de passagers et de véhicules utilitaires légers de 3%.

Il attribue les performances à la traîne du groupe à trois de ses plus gros contributeurs en volume, qui ont perdu en moyenne 17% de part de marché, mais a souligné que chaque fabricant avait introduit de nouveaux produits et commencé à regagner des parts de marché à la fin de l’année.

Les actions de Motus ont augmenté de 5,09% mardi pour clôturer à R34,92.

Les actions de CMH ont augmenté de 6,86% pour clôturer à R12,00.

Présenté par Moneyweb

Pour plus d’informations à votre façon, téléchargez l’application The Citizen pour iOS et Android.


Prix location de voitures